•  

Preventel : « Liste noire »
des mauvais payeurs télécoms n'existe plus...
 
Il faut néanmoins rester vigilent,
il y a d'autres projets en gestation !

 

mains

Preventel, qui gère la « liste noire » des mauvais payeurs télécoms, arrête ses activités.

L'organisation annonce en effet que l'a.s.b.l. est en liquidation.

Communiqué : « Le Conseil d'Administration de l'ASBL Preventel a décidé le 7 janvier 2010 d'arrêter ses activités au 1 avril 2010 et de mettre l'ASBL Preventel en liquidation.

Les anciens membres de l'ASBL Preventel ont retiré les données de leurs clients de la base de données gérée par Preventel antérieurement.

Dès lors cette base de données n'existe plus et par conséquence ne peut plus être consultée ».

La base de données aurait entre-temps été vidée de son contenu par les membres de Preventel (BASE, Belgacom Mobile, Proximus, Clearwire, KPN Belgium, Mobistar et Telenet).

Tout semble donc indiquer que dorénavant, chaque fournisseur devra tenir à jour sa propre liste de mauvais payeurs.
 

Factures de GSM impayées... pas de crédit !

« Inacceptable » pour l’organisation de défense des consommateurs Test-Achats.

Febelfin (fédération du secteur financier – banques, etc.) veut contrôler la régularité des paiements de factures de GSM et d’énergie avant d’octroyer un prêt (octobre 2010).

« Les arriérés de factures de télécoms mais aussi les factures d'énergie en souffrance doivent servir d'indicateurs », estime Pamela Renders de Febelfin. La fédération du secteur financier, estime qu'il faut de nouveaux critères pour l'octroi de crédits.
 

Selon l’étude, demandée par le ministre en charge de la Consommation Paul Magnette (Socialiste), il existe un lien entre le non-paiement de factures de GSM et des problèmes de remboursement de crédit.

Une nouvelle enquête de la Banque Nationale le montre : les mauvais payeurs de factures de GSM ont dix fois plus de risques d’avoir encore plus de problèmes financiers.

Bien qu'elle n'ait jamais eu écho de ces pratiques, l'organisation de défense des consommateurs Test-Achats a estimé « inacceptable » le fait que des banques, avant d'octroyer des crédits à des clients potentiels, vérifient d'abord le paiement effectif de leurs factures GSM et d'énergie.